• A propos des atouts et des enjeux du compostage

    Publié le par dans Déchets & recyclage |

    Composter est une réelle alternative pour traiter nos déchets organiques, un réel acte citoyen si on s’intéresse à ses atouts . Quels en sont les bénéfices, les bienfaits pour notre société et notre économie ?

    Sans conteste, réduire nos déchets

    Le calcul est simple. Chaque français en consommant génère à lui seul en moyenne 400 kg de déchets par an. La parts des déchets organiques dans les ordures ménagères est d’environ 25à 30% . Recycler ces matières organiques autrement que cela est fait aujourd’hui en les compostant allègerait donc nos poubelles d’une centaine de kilos par citoyen sur l’hexagone, un résultat donc loin d’être négligeable. Le recyclage plus assidu des cartons et papiers pourrait sans aucun doute nous permettre d’aller encore plus loin dans cette démarche. Le calcul fait au niveau national démontre un allègement de 10 millions de tonnes sur l’ensemble de nos déchets. Encourageant, non ?

    Moins d’engrais chimiques pour le bonheur de nos sols et nappes phréatiques

    Concrètement, utiliser du compost pour fertiliser le sol de son jardin et en améliorer le rendement et la qualité, c’est avoir de moins en moins recours aux engrais de types chimiques. On assainie notre sol et on limite ainsi l’infiltration des nitrates qui viennent malheureusement polluer en masse les nappes phréatiques.

    Bienfaits pour le sol

    Tout d’abord sur sa structure

    Un sol ayant été amendé à l’aide de compost retient plus facilement l’eau et en même temps voit ses échanges air/eau augmenter. Il reçoit et retient donc plus facilement ce dont il a besoin en priorité.

    Effet souvent oublié mais très intéressant surtout au printemps et en automne, sa couleur plus foncée retient et emmagasine plus facilement la chaleur générée par l’exposition au soleil

    L’épandage de compost et l’apport de compost rend le sol favorise la granularité du sol, sa légèreté. La croissance des plantes est ainsi facilitée et accompagnée quand leurs racines se développent plus aisément et puisent plus facilement dans le sol les éléments dont elles ont besoin pour croitre.

    Quelques changements chimiques

    Naturellement, les sol a plutôt tendance à s’acidifier. Le compost a la capacité d’équilibrer le ph d’un sol grâce à un effet tampon limitant et modérant ses variations.

    Les apports en minéraux sont progressifs et conséquents. Il nourrit les plantes durablement et de manière progressive. Il a pour l’effet en se minéralisant, le compost fournit des substances nutritives progressivement assimilables par les plantes.

    Composter, c’est aussi faire des économies

    Le traitement de nos déchets a un prix pour notre société. Le transport jusqu’aux lieux d’incinérations ou recyclage, leur transformation dans un second temps a donc un coût collectif. La récupération et le traitement des déchets organiques sur place constitue une économie considérable.

    Certaines communes souhaitent mettre en place une redevance incitative à la levée concernant le traitement des déchets ménagers des habitations. En clair, le citoyen paiera une facture plus personnalisée qui correspond plus au service que l’on lui rend qu’à un coût forfaitaire indexée sur la valeur locative du bien immobilier comme auparavant. cette communauté de commune en a le projet et les explications à propos de cette évolution sont exposées de manière pédagogique. A moyen terme, alléger sa poubelle en faisant du compost avec ses déchets naturels aura donc une incidence réelle sur nos propres factures. Le carctère incitatif de cette démarche prend alors tout son sens.

    Cela représente une économie importante aussi à titre individuel et je pense bien sûr aux jardiniers. Cultiver son potager et réaliser un compost avec les déchets issus de notre quotidien et de notre alimentions permet de faire également de faire de réduire ses dépenses en fertilisants. En produisant son compost, le jardinier peut alléger son budget d’une petite centaine d’euros à l’année.

    Crédit photo : © Copyright Jimmy Hill