• Protégeons nos bourgeons

    Publié le par dans Santé | Aucun commentaire |

    Protéger notre environnement, la faune et la flore est impératif. Par prolongement, c’est prendre soin de ce que la nature nous offre. On pense alors aux plantes et leurs propriétés médicinales mise en avant par certaines médecines douces, la phytothérapie en chef de file. Il nous vient bien moins souvent à l’esprit la gemmothérapie, la médecine des bourgeons tant convoitée par les adeptes des médecines alternatives complémentaires. Le bourgeon le plus emblématique de cette thérapie par les plantes est Ribes Nigrum, en d’autres termes le bourgeon de Cassis caractérisé par ses nombreuses vertus thérapeutiques et sa polyvalence.

    La gemmothérapie et les bourgeons

    j’évoquais il y a quelques jours les particularité de la gemmothérapie. Les pousses les plus jeunes et racines de toute petite taille ( radicelles ) sont au cœur de la pratique de la médecine des bourgeons.

    Pourquoi utiliser cette partie de la plante ?

    Tout simplement car à ce stade de développement, celles-ci, à l’état embryonnaire, réunissent et polarisent une quantité souvent bien plus grande de principes actifs que dans d’autres éléments de la plante comme les feuilles par exemple.

    Comment se soigne-t-on avec la gemmothérapie ?

    Les bourgeons unitaires sont proposés sous forme de macérat glycériné. L’extrait de bourgeon est dissout dans 3 solvants différents qui s’associent harmonieusement : l’eau, l’alcool et la glycérine et forment ainsi un milieu favorable pour extraire et conserver les précieux principes actifs que renferment le bourgeon. Il existe également des formules de complexes qui associent les vertus de différentes plantes.

    Ribes Nigrum, un bourgeon de premier plan

    Derrière le terme Ribes Nigrum se cache le plus connu des bourgeons et sans l’un des plus prescrit en gemmothérapie notamment grâce à sa polyvalence : le bourgeon de cassis dont les propriétés sont nombreuses.

    Le bourgeon anti-inflammatoire par excellence

    Ses propriétés anti-inflammatoires ont de nombreuses applications possibles et leur champs est vaste. Il agit en synergie avec les autres bourgeons voir renforce leurs effets spécifiques. Il possède également des propriétés adaptogènes : son rayon d’action est vaste, il est polyvalent et est inoffensif da ns le sens ou il ne trouble pas les fonctions principales de l’organisme. Il aide l’organisme à se défendre et sera d’autant plus utile qu’il est un antistress et qu’il contribue à réguler le système immunitaire.

    Dressons une liste de ces principales vertus :

    • Anti-inflammatoire respiratoire :
    • Anti-inflammatoire cutané et muqueux : il est utile pour traiter les cas d’urticaires, de psoriasis, d’acné et autres types de pathologies cutanées et démangeaisons voir ce post qui date de quelques années et évoquait déjà ces vertus.
    • Anti-inflammatoire articulaire : On le dit « Cortisone-like » et on le recommande pour le traitement des rhumatismes.
    • Anti-inflammatoire digestif : il permet de lutter contre les gastrites, colites et pancréatites pour ne citer qu’elles.
    • Antioxydant : tonifie le métabolisme et immuno-régulateur.
    • Antiallergique : il agit sur différents type d’allergies qu’elles soient alimentaires, respiratoires, médicamenteuses ou même chroniques.
    • Action endocrinienne
    • Très utile et apprécié en pédiatrie pour traiter de nombreux types d’inflammations : allergies, grippes, … .

    Source photo : Pixabay